Lancement d’un observatoire de l’eau par le SDDEA

Le 18 novembre 2021, à l’initiative du Syndicat des Eaux de l’Aube, se tenait à Troyes la première édition de l’Observatoire de l’eau. Cet événement de prospective réunissait ainsi plus de 300 personnes de toutes horizons (élus, agents, représentants de consommateurs, acteurs économiques, culturels et sportifs) pour une journée d’échange sur les enjeux de gestion durable de l’eau.

Ce premier rendez-vous, unique en France, s’inscrit dans la volonté du SDDEA de proposer une politique publique de l’eau et des objectifs concrets à l’horizon 2100.

Entretien avec Etienne Bour, responsable Développement Durable du SDDEA

La charte fondatrice de l’Observatoire de l’Eau a été élaborée en mars 2021 à travers des ateliers de concertation. Celle-ci a été bien accueillie par les différentes parties prenantes du territoire qui s’engagent dans le projet sans contraintes.

 

 

Cet observatoire se résume en quatre points :

  • L’approche partenariale, essentielle pour décloisonner les approches et les structures ;
  • La volonté d’agir en s’adaptant ;
  • L’innovation, vecteur du dynamisme des territoires ;
  • L’évaluation, afin de juger de la bonne mise en œuvre et de l’impact des politiques.

Ainsi, l’Observatoire – composé d’élus et d’agents du SDDEA et de sa Régie, d’un collège d’experts et d’un réseau de partenaires – aura pour mission d’étudier l’état des lieux et les enjeux liés à l’eau, de faire des propositions le cas échéant et d’évaluer la politique publique du SDDEA et de sa Régie.

Les connaissances produites dans le cadre de la Stratégie 2100 (stratégie d’adaptation au changement climatique du SDDEA et de sa Régie) et de l’Observatoire de l’Eau permettront aux partenaires de travailler de concert, de s’organiser d’une façon plus efficace et d’avoir la possibilité de communiquer auprès des usagers.

L’eau est une ressource partagée. Les axes d’actions portent donc sur :

  • Le renforcement partenarial
  • La facilitation du dialogue
  • L’identification des besoins communs
  • La production d’information

Bilan de la journée et prochaines étapes :

Le bilan à ce stade n’est pas encore établi. Néanmoins à l’issue de cette première journée, l’équipe du SDDEA est pleinement satisfaite de la mobilisation large des acteurs du territoire. Les ateliers ont permis de mettre en lumière un contenu dense qui donnera lieu à une analyse riche pour délivrer une synthèse au premier trimestre 2022. Des groupes de travail verront ensuite le jour pour développer chaque thématique.

Etienne Bour rappelle que cet observatoire n’est cependant qu’un outil parmi d’autre et qu’il est nécessaire de l’associer à d’autres actions telles que la modélisation de l’impact du changement climatique sur la ressource en eau et ses usages, développée en partenariat avec le BRGM, l’animation territorialisée ou encore les Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable.