INVITATION – Les Ateliers des Métamorphoses #5

Lien de l’échange sur Teams 

 

À la faveur de la crise sanitaire, les conjectures sur les conditions de la reprise économique post-Covid convergent toutes sur un point : rien ne sera plus comme avant. Enjeu de cette mutation : la sobriété. Le terme s’invite aujourd’hui dans les conversations, réflexions, plan d’actions. Car le pari des trente prochaines années va bel et bien être de penser une croissance soutenable, qui n’épuise pas les ressources naturelles finies dont dispose l’humanité, c’est-à-dire notre capacité à évoluer et à nous développer économiquement en combinant prospérité et, peut-être, sobriété.

 

Mais cette croissance sobre relève-t-elle d’un seul oxymore, d’une vue de l’esprit, ou d’un réel projet de mutation de société ?

Que revêt cette notion de sobriété (énergétique, numérique, hydrique, sol…) dans nos projets de développement, que l’on soit entreprise publique, privée, collectivité locale, état ou citoyen·n·e ? Faut-il réduire systématiquement nos consommations ou plutôt revoir nos priorités ? Quel imaginaire convoquer pour faire émerger une société civile à conscience écologique, qui, selon les sciences sociales, demeure la condition de la mutation écologique de notre économie ?

 

Avec la participation de :

 

  • Eric Vidalenc, prospectiviste, chef de projet Prospective Energies Ressources à l’Ademe, conseiller scientifique de l’association Futuribles Internationales, auteur de Pour une écologie numérique (ed. Les Petits Matins). Eric Vidalenc présentera un panorama des apparitions et réflexions de la sobriété en France en Europe, que ce soit pour atteindre la neutralité carbone en 2050, ou dans l’énergie, le numérique, les ressources, des sols, des modes de vie, et les intérêts et limites que chacune de ces réflexions soulève.
  • Emma Haziza, hydrologue, spécialiste de la résilience des territoires face aux risques climatiques extrêmes, fondatrice et Présidente de Mayane, Centre de recherche appliqué sur l’adaptation climatique. Emma Haziza insistera sur la place de l’eau dans la société de demain, quelle que soit la trajectoire carbone empruntée par la France. Pour l’hydrologue, l’enjeu n’est pas tant la sobriété que l’adoption d’une vision globale, holistique de cette problématique autour du triptyque eau/alimentation/énergie, l’eau étant au carrefour des enjeux essentiels.
  • Laurence Lemouzy, docteure en sciences politiques, directrice scientifique de l’Institut de la gouvernance territoriale, rédactrice en chef de la revue Pouvoirs locaux. Laurence Lemouzy nous invitera à voir en quoi l’imaginaire est utile pour accompagner les changements de comportements, comment il contribue à faire société et quels sont les ingrédients convoqués pour que se fabrique cet imaginaire de croissance sobre rassurant et porteur de sens.

Animé par Benjamin Gestin, l’atelier est accessible gratuitement et sans inscription préalable sur Teams. Les personnes ne disposant pas de compte sur cette plateforme pourront se connecter en “anonyme”.

 

Revoir les anciennes éditions de l’événement 

 

Pour en savoir plus sur Les Ateliers des Métamorphoses :

La prospective de l’eau

D’Ovide à Eau de Paris

[Im]possible transformation !