Ils nous ont rejoints : bienvenue à Provence Alpes Agglomération (04)

Rencontre avec Christophe Bouchot, directeur des régies Eau et Assainissement

 

 

***

 

espace

 

Comment est née la nouvelle régie ?

 

La prise de compétence eau et assainissement par la communauté d’agglomération a fait l’objet d’une préparation de près de 3 ans, avec un pilotage et un état des lieux par le directeur de l’ex-Régie Dignoise des eaux, une cartographie par le service SIG de PAA, et des études techniques et financières externalisés. Le tout financé à 80% par l’Agence de l’Eau RMC dans le cadre d’un appel à projet. Ces études ont permis une large concertation locale, avec un comité de pilotage composé de 5 vice-présidents, des réunions sectorielles semestrielles avec les élus et services, et des synthèses en conférences des maires. A l’issue de ces débats, échanges et concertations, le choix d’une gestion publique a été choisie à l’unanimité. La seule commune en DSP (600 abonnés) a résilié son contrat au 31/12/2019 (il se terminait au 31/12/2021) par choix d’un retour en régie.

 

Quels sont vos grands enjeux à venir ?

 

Les principaux enjeux de ce nouveau service sont :

se structurer : adopter des protocoles communs, s’approprier le patrimoine ;

apporter la même qualité de service aux usagers sur leur relation avec le service : accès à un service d’accueil efficient, développement des modes de paiement, portail Internet, alerte téléphonique etc. ;

améliorer la performance des ouvrages : qualité d’eau, télésurveillance, rendement de réseau, radio-relève des compteurs, réduction des eaux parasites, traitement de l’eau, connaissance patrimoniale : comme tout territoire rural et étendu qui se structure en intercommunal, il y a de fortes disparités qui nécessitent des années de travaux. Le travail préparatoire nous permet d’avoir les éléments techniques pour donner les éléments aux nouveaux élus pour bâtir un programme pluriannuel de travaux (selon les priorités qui seront retenues) et obtenir l’aide de nos partenaires financiers (Département A.H.P. et Agence de l’Eau RMC) à travers des contrats pluriannuels.

 

Pourquoi rejoindre le réseau France Eau Publique ?

 

Les élus du territoire sont très attachés à la gestion publique de l’eau. L’adhésion à un réseau défendant les valeurs de service public (dont la gouvernance locale, la transparence, la communication et la performance) a donc été une évidence. Cette adhésion permet également la synergie, le partage et les échanges avec d’autres opérateurs publics de l’eau (émulation et entraide), pour rendre notre gestion encore plus performante.